La cohérence cardiaque est une méthode de gestion du stress et des émotions qu’on peut utiliser en toutes circonstances. Elle permet de rééquilibrer nos pensées en faisant appel à notre coeur. Vous allez découvrir dans cet article plein de choses passionnantes sur le fonctionnement de notre coeur et sur sa façon d’influencer notre cerveau. Vous découvrirez, dans cet article, les nombreux bienfaits de cette pratique sur nos relations personnelles ou professionnelles et sur notre façon de prendre des décisions.

Pratiquez la cohérence cardiaque où vous voulez

La cohérence cardiaque est une pratique personnelle qui vous prépare à gérer les aléas du quotidien avec sérénité. Et cela, que vous soyez au bureau, dans une salle d’attente, avant un entretien ou dans la salle à manger quand les enfants se disputent pour s’asseoir sur la même chaise.

Avec cette technique vous retrouverez le calme intérieur même lorsque l’environnement qui vous entoure est chaotique.

Les effets de la cohérence cardiaque.

Attention ne vous méprenez pas « ce n’est pas une méthode de relaxation c’est une méthode d’action ». Elle permet bien entendu de faire baisser le niveau de stress mais pas seulement. Une fois que vous l’aurez maitrisé vous prendrez des décisions alignées avec vous-même et vous saurez vous mettre dans cet état de concentration et de plénitude qu’on appelle le « flow »définition du « flow »

Du fait de son action anti-stress vous améliorerez d’autres aspect de votre vie, eux même liées au stress. En effet la cohérence cardiaque agit sur le plan mental, physique et social.

Des résultats prouvés

Les formations à cette méthode plus répandue dans le monde anglo-saxon est désormais dispensée à plus de 6000 employés de grandes entreprises à Londres comme HSBC, Unilever ou Shell avec des résultats très positifs sur leur motivation, leur absentéisme et l’ambiance de travail.

« Cohérence cardiaque » C’est un terme assez mystérieux. En quoi consiste cette méthode ? Quel est le rapport avec le cœur ? Quel est le lien entre le cœur et notre gestion du stress ?

Le système cœur cerveau comment ça marche ?

C’est la partie un peu « technique ». Pas de panique, on ne va pas faire de cours d’anatomie pour autant. Cette partie est nécessaire pour comprendre comment fonctionnent les organes impliqués dans notre stress. Je vous y explique comment le cœur influence tout le reste de notre corps y compris le cerveau.

 Si vous réussissez à contrôler votre cœur, vous serez capable de réagir de manière plus adaptée à toutes les attaques extérieures (stress, mauvaises humeur, cynisme etc) et prendre les bonnes décisions parce qu’elles seront l’aboutissement d’une analyse émotionnelle et plus seulement intellectuelle.

Le cœur et le cerveau communiquent ensemble

coeur et cerveau en cohérence

Le cœur et le cerveau sont 2 organes qui communiquent à travers un système relié l’un à l’autre. On l’appelle « le système cœur-cerveau ». Le lien entre les 2 est beaucoup plus évident lorsqu’on pense aux nombres de personnes qui meurent chaque année suite à une crise cardiaque lié à la perte d’un être cher. Vous avez certainement entendu parler de personnes qui mourraient peu de temps après le décès de leur conjoint par exemple.

Comme le dit William James, professeur à Harvard écrit :

«Une émotion est avant tout un état du corps (…) ensuite une perception dans le cerveau ».

Le langage imagé illustre bien cette relation entre notre corps et les émotions que nous ressentons: « Avoir des hauts le cœur, en avoir plein le dos, avoir le cœur brisé ». Les allusions au cœur ne sont pas anodines, le corps expérimente physiquement les émotions puis seulement ensuite cerveau émotionnel.

Comment le coeur communique et dirige?

Le coeur influences les autres organes

Le cœur tout comme l’intestin, possède son propre réseau de neurones indépendants qui agit comme un cerveau local. Les 2 sont en communications constantes. Contrairement à ce qu’on peut penser toutes les décisions ne sont pas prise par le cerveau, loin de là.

Le coeur est un organe capable de diriger nos comportements par le biais de messages envoyé de plusieurs manières.

Le cœur prend des décisions et passe à l’action indépendamment du cerveau. Certaines fois il peut se retrouver en conflit avec lui et brouiller sa perception. Ce sont les moments où nous sommes confus et nous ne savons pas comment agir.

« Le cœur a ses raisons, que la raison ne connaît pas. »

Blaise Pascal

Les moyens de communications

  • Les neurones. Le système du cœur contient plus de 40 000 neurones. Il a son propre réseau de neurotransmetteurs qu’il utilise pour envoyer des informations au cerveau. D’ailleurs, il envoi plus d’informations au cerveau qu’il n’en reçoit.
  • Les hormones. Le cœur génère sa propre réserve d’ocytocine indépendante (l’hormone de l’amour). Il produit l’ANF hormone permettant d’assurer l’équilibre général du corps (Température, glycémie, pression sanguine etc.)
  • Le champ magnétique. Il génère un champ magnétique 5000 fois plus puissant que celui du cerveau. Il peut se ressentir à plusieurs mètres à la ronde. Lorsque les émotions sont négatives les ondes sont chaotiques. Quand, au contraire, elles sont positives elles sont beaucoup plus harmonieuses et influencent notre cerveau dans un premier temps et notre entourage par la suite.
  • Les ondes de pression. Le cœur régule la tension artérielle et génère par le bais de ces ondes des messages envoyés au cerveau et aux autres organes.
  • Les nerfs : Le cœur étend ses propres fibres nerveuses vers le cerveau émotionnel.

Apprendre à contrôler son cœur permet d’apprivoiser notre cerveau émotionnel.

Le système nerveux périphérique. 

Le système nerveux périphérique est la relation la plus forte qui existe entre le cœur et le cerveau. C’est sur ce système que la méthode de la « cohérence cardiaque » va se concentrer.

Il est organisé en 2 branches :

  • La branche sympathique fait réagir le cœur dans les situations de combat ou de fuite en libérant de l’adrénaline. Il agit comme un accélérateur. (Phase montante sur les courbes de variation cardiaque ci-dessous.)
  • La branche para sympathique qui accompagne les activités calmes. Cette branche agit comme un frein pour notre cœur. Son activité sur la courbe suivante est représentée par la phase descendante des courbes.

La variabilité cardiaque. Le signe de notre équilibre émotionnel.

La variabilité (intervalles entre les battements cardiaque) est régulée par l’action du frein et l’accélérateur. On peut subitement passer de 86 battements par minutes à 68 sans explication. Ces variations sont tout à fait normales et saines. Ce sont les systèmes sympathique et para sympathique qui font leur travail.

Pour être en bonne santé nous avons besoin d’un équilibre entre les 2 branches.

On pourrait comparer ces 2 branches à une voiture sur une route de montagne. Pour qu’elle roule correctement, il lui faut un bon accélérateur pour monter les côtes (branche sympathique) et un bon frein pour descendre les pentes sans risque de tomber dans le ravin (branche para sympathique).

variabilité cohérence cardiaqueÉlectrocardiogramme d’une cohérence cardiaque

Les variations sur une personne en bonne santé sont rarement régulières. Au contraire un cœur qui bas de manière trop régulière est un signe de mort imminente. C’est le cas quand le cœur ne répond plus à nos émotions. Il est en roue libre et ne sais plus freiner. C’est un phénomène auquel on assiste de plus en plus dans notre société. Le stress et la course à la performance sont devenus la norme. On s’accoutume à cette compétition perpetuelle. Cette accoutumance créée un relâchement du frein car il n’est plus utilisé. Comme pour un muscle qu’on a cessé d’entrainer, il perd de son tonus.

Cliquez ici pour regarder une courte vidéo de Forence Servan Schreiber sur ce sujet

Le stress agit directement sur la cohérence cardiaque

Imaginez que vous deviez parler devant une assemblée de personnes importantes (le comité exécutif de votre entreprise ou le directeur de l’entreprise dans laquelle vous travaillez par exemple). Même si vous êtes habitué, votre stress fera baisser la variabilité de votre rythme cardiaque.

Cliquez sur le lien suivant pour savoir comment vous pouvez apprivoiser votre stress et en faire un allié cliquez ici

Tout comme le stress les informations négatives agissent sur votre cohérence cardiaque. C’est ce qui se passe quand on regarde les chaines d’informations par exemple. Ces chaines sont anxiogènes et donc mauvaises pour votre santé.

Les actualités négatives affecte notre variabilité cardiaque

Des émotions comme la colère, la tristesse, l’anxiété et le souci en général ont des répercussions sur votre cohérence cardiaque.

Les pensés positives influencent positivement votre coeur.

S’il est influencé par les pensées négatives l’inverse est aussi vrai. Les sentiments et les pensées positive influences favorablement le rythme des battements de votre cœur. Si vous fermez les yeux et que vous remémorez un souvenir agréable, votre cœur entrera en cohérence et vos battements deviendront plus réguliers. La joie, l’amour, la gratitude favorise la cohérence.

Maintenant qu’on sait que le cœur est le vrai « boss » de notre centre émotionnel nous allons voir comment faire pour essayer de le dompter pour atteindre l’état de flow.

Le moyen de contrôler le coeur par la respiration

La respiration pour maitriser nos émotions

Passons aux choses sérieuses. C’est le moment que vous attendiez tous : L‘exercice pratique.

Comment on fait pour exercer notre cœur à la cohérence ?

Les étapes de ce protocole ont été élaboré par le Heartmath institue. Un centre de recherche spécialisé dans la recherche sur l’intelligence du cœur en Californie.

La première fois que vous réalisez cet exercice faites-le dans un endroit calme en retrait du la cohue pour tourner votre attention à l’intérieur de vous-même. Vous pourrez par la suite le faire n’importe où et au contact des gens qui vous entourent.

L’exercice pratique pour atteindre la cohérence

  1.  Prenez 2 respirations longues et profondes. Laissez-vous porter jusqu’au bout de votre expiration et refaite le pendant 5 minutes au moins. En effet, la respiration actionne le système parasympathique (le frein physiologique).
  2. Concentrez-vous sur la région du cœur et visualisez votre cœur en train de prendre l’air que vous inspirez et se vider des déchets au moment de votre expiration.
  3. Connectez-vous à la sensation de chaleur dans votre poitrine. Pour vous y aider faites appel à un souvenir agréable, ou à une sensation qui vous apporte un bien être, de paix intérieure : un après-midi à la pêche avec votre fils, ou un câlin de votre fille par exemple. Certains y parviennent alors qu’ils sont en prière.
  4. Si un sourire apparaît sur vos lèvres c’est que vous avez atteint la cohérence.

 Cet exercice vous permettra de stabiliser votre système nerveux autonome et de gérer vos émotions au mieux.

La méthode 365

En ce qui concerne la fréquence des exercices, il est recommandé par plusieurs spécialistes de les répéter plusieurs fois par jour : 3 fois par jour avec 6 respirations par minute pendant au moins 5 minutes. C’est la méthode 365.

Voici les moments propice pour votre séance

  • Le matin pour bien commencer la journée
  • Puis 4h plus tard juste avant le repas de midi
  • En fin d’après-midi pour préparer la soirée

Le docteur Servan Schreiber ne fait pas allusion à ces fréquences dans son livre « guérir le stress, l’anxiété et la dépression ».

Bien sûr plus vous vous exercerez à utiliser système parasympathique et plus ça sera efficace.

Les effets bénéfiques de la cohérence cardiaque

Les effets bénéfiques sont nombreux comme en témoignent l’étude menée à l’université de Stanford avec le Dr Luskin

  • Gain d’énergie vitale
  • Cerveau plus rapide et plus précis

Les effets sur des patients insuffisants cardiaques

Les résultats suivants ont pu être observés après 6 semaines de pratique sur des patients souffrant d’insuffisance cardiaque, à raison de 30 min de cohérence cardiaque, 5 jours par semaine,

  • Baisse du niveau de stress de 22%
  • Baisse du niveau de dépression de 34%
  • Baisse du niveau d’essoufflement : 14%
  • Baisse de la tension artérielle, autant que s’il y avait eu une perte de poids de 10kg et un régime sans sel
  • 100% d’augmentation des niveaux de DHEA, l’hormone de « jouvence »
  • Baisse de l’hormone du stress de 23%
  • Baisse des symptômes prémenstruels chez les femmes

Les effets au travail

Baisse de l’anxiété

Les études menées en entreprises témoignent elles aussi de l’efficacité de cette méthode sur la santé des employés :

  • Baisse des palpitations de 47% à 30%
  • Baisse des insomnies de 34% à 6%
  • Baisse du sentiment d’épuisement de 50% à 12%
  • Baisse des douleurs de dos de 30% à 6%
  • Le nombre d’employés qui se disent anxieux chute de 33% à 5%
  • Le nombre d’employés qui se disent mécontents chute de 30% à 9%
  • Le nombre d’employés qui se disent colériques chute de 20% à 8%

Les interactions sociales

Les résultats de cette pratique sur le plan sociale est elle aussi édifiante :

  • Travail plus harmonieux entre collègues
  • Esprit plus clair
  • Réunions plus productives
  • Niveau de satisfaction par rapport au travail supérieur
  • Niveau de démission d’une année à l’autre en baisse

Le système immunitaire

Cette méthode à aussi eu pour effet de renforcer le système immunitaire à travers l’étude de l’hormone appelée IGA qui joue un rôle important dans le système immunitaire. Les personnes sujettes au stress ou exposées à des informations négatives ont des probabilités plus importantes d’attraper un rhume. En effet le taux d’IGA chute pendant plus de 6h après avoir été exposés d’apres le « New England Journal of Medecin ».

Les effets de cette méthode semble surréalistes tellement ils sont nombreux. La pratique de la cohérence cardiaque est accessible à tous. Elle ne demande pas d’endroit particulier, ni de matériel spécifique. Juste un peu de discipline et de régularité! La combinaison entre la respiration et la pensée positive semble pouvoir faire des miracles sur notre état émotionnel et intellectuel. Je trouve fascinant que le coeur puisse contrôler autant d’organe et même commander le cerveau grâce à la multitudes de moyens qu’il possède. Le coeur semble être bien plus qu’une pompe qui irrigue notre corps. C’est le centre décisionnel par lequel tout s’équilibre.

Merci d’avoir lu cet article. Partagez  si vous avez aimé.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le! Merci